Insolite: Les chimères que les hommes ont créés et leurs raisons d’êtres

Dans la mythologie grecque une chimère est un animal ayant la tête et le poitrail du lion, la queue du serpent et le ventre d’une chèvre. Si l’existence de cette chimère est une légende, aujourd’hui, elles existent pour des raisons précises. Fait insolite: allons à la découvertes des chimères que les hommes ont créés et leurs raisons d’êtres.

Une chimère par définition est un organisme ayant deux ou plusieurs variétés de cellules d’origines génétiques différentes. [ source : Larousse]. Pour commencer, découvrons la moustique de la mort subite.

Concours: les top 9 animaux les plus laids du monde

Le biohacking, c’est quoi ?

1 – Moustique de la mort subite

Image credits: Centers for Disease Control

Image credits: Centers for Disease Control

L’entreprise biotechnologie Oxitec a créé un moustique génétiquement modifié pour lutter contre un virus qui fait fureur en Asie et en Amérique du sud. Il s’agit du virus Dengue. Ces chimères ont une durée de vie très limité et sont programmés pour attaquer leurs victimes pouvant porter le virus.

Découverte de deux virus géants visible à l’œil nu au large du Brésil

Le virus Dengue est apparu il y a près de 200 ans et existait sous la forme bégnine. Après la deuxième guerre mondiale sa forme la plus meurtrière est apparue en provoquant une fièvre hémorragique. Il est devenu le virus le plus meurtrier de tous les virus transmis par le moustique à travers le monde.

Guide pour tout savoir sur les virus informatique

Aujourd’hui, on ne connaît pas encore de traitement pour guérir de cette maladie. Le virus Dengue n’étant heureusement pas transmit de personne en personne mais uniquement du moustique de type Aedes aegypti à ses victimes, la solution serait d’éliminer la source. Plutôt que de se laisser tuer, pourquoi ne pas tuer en premier ? C’est à ce principe que répond l’entreprise britannique Oxitec en créant les  moustiques de la « mort – subite ». Ce moustique est une forme génétiquement modifié des moustiques de type Aedes aegypti qui sont souvent porteuses du virus.

 

Le mode opératoire du moustique de la mort subite est assez insolite. Ils tuent ses victimes en allant s’accoupler avec ce dernier. Les femelles sauvages seront tués avec leurs petits de même que les mâles sauvages en développant des gènes qui leurs seront fatals. Cette méthode permettra à grande échelle de réduire considérablement la reproduction des moustiques porteuse du virus dengue. Les chimères eux mêmes ont une durée de vie très limitée donc mourront naturellement en quelques jours.

Source : https://www.healthline.com/

2-. Poisson chimère : GloFish

Image Source: www.glofish.com

Le glofish est un poisson chimère créé à partir du gène du poisson zèbre et des protéines d’une méduse fluorescente. Cette chimère est créée en 1999 et breveté en 2000 par le Dr Zhiyuan Gong et ses collègues à l’université de Singapour. Ce poisson était destiné à servir d’indicateur de pollution. Le glofish en contact d’eau polluée émet une lueur de couleur rouge, orange et vert dans l’obscurité suivant sa race.C’est aussi le premier animal génétiquement modifié disponible en tant qu’animal de compagnie.

10 faits réels que vous ignorez probablement sur le monde marin

Les 16 fameux mystères que le monde a oublié qu’ils ont été résolus

 

3- La souris de Vacanti

Cette sourie est créée en 1995 par le dr CharlesVacanti à l’université de Massachusetts. Cette chimère est connue pour être la sourie sur laquelle pousse une oreille humaine. La vérité est que cette oreille est faite en transplantant les cellules du cartilage de vache dans un moule biodégradable en forme d’oreille.

L’objectif était de prouver qu’il est possible de transplanter un cartilage avec une forme modifiée dans un corps humain. L’expérimentation est une grande avancée dans le monde de la médecine. Cela permettrait de soigner les personnes qui ont perdu leurs oreilles ou une partie de leur corps en les faisant repousser sur la victime.

On assiste à ce qui pourra devenir une des alternatives aux méthodes de greffe d’organes .

Les 12 phénomènes naturels les plus étranges de notre planète avec vidéo à l’appuie

« trop s’asseoir » aurait des conséquences irréversibles sur le cerveau selon une étude

4- Insectes qui chient le pétrole

Non ce n’est pas cet insecte

Les chercheurs de la Silicone valley ont créé un insecte qui se nourrie des restes de produit d’agricultures. Ils ont la particularité d’évacuer du pétrole comme excrément.

Source : https://www.huffingtonpost.com

16 petites astuces à la fois insolite et utiles

Les vidéos drôles qui ont fait le tour du web

 

5-  Un chien qui ne fait pas popo

Les vidéos drôles qui ont fait le tour du web

Non ce n’est pas ce chien

La Chine dans son projet de développer un animal « propre » a créé le premier chien transgénique qui ne défèque pas. On aime les chiens pour plusieurs raisons dont leur agréable compagnie. Le problème, c’est que ce mammifère n’est pas facile à entretenir. Il faut régulièrement enlever leur caca.

Pour cette raison , la BGI ( Beijing Genomics Institue ) a eu l’ingénieuse idée de créer un animal « propre » dans le cadre de l’établissement de la carte génétique de l’obésité. Le résultat de cette institue chinoise de recherche est la création d’un chien qui ne défèque pas.

Cette chimère est créée par la modification de gène pour créer un cycle fermé de digestion. Les aliments consommés par ce mammifère sont brûlés dans l’estomac par des enzymes spéciaux destinés à cette effet. Malheureusement il est encore très loin de la commercialisation, parce que selon les scientifiques, ses pets sentent trop mauvais.

Source : http://www.scienceinfo.fr

10 faits réels que vous ignorez probablement sur le monde marin

Un docteur découvre une poche d’air à la place du cerveau dans la tête de son patient

Note de l’auteur :

Il faut savoir pour chaque mammifère crée, il y a eu plusieurs autres qui sont morts dans l’expérimentations, soit par défaut de naissance ou cellules incompatible. Pourtant, c’est comme ça beaucoup de médicaments ont été créés, beaucoup de maladies ont été étudiés et analysés. Beaucoup d’épidémies ont aussi été résolus par ces procédures. Peut-on dire que c’est un mal pour un bien ?