Vous l’avez certainement entendu plusieurs fois, la position assise n’est pas la position recommandée pendant une longue durée. L’une des pires choses que nous puissions infliger à notre cerveau est de s’asseoir pendant un long moment. Dans cet article nous allons découvrir les résultats d’une étude montrant que « trop s’asseoir » aurait des conséquences irréversibles sur le cerveau. 

Recommandé: 6 raisons pour lesquelles s’asseoir est une mauvaise habitude

L’étude de l’UCLA rapporte que les personnes sédentaires sont victime d’un amincissement des régions du cerveaux liées à la mémoire. Les expériences menées sur les patients âgés de 45 à 75 ans ont confirmés que même les exercices physiques intenses ne peuvent annuler les effets d’amincissement de ces régions. Le pire c’est que les exercices physiques ne peuvent pas non plus réparer les dommages causés par une position assise excessive.

Un docteur découvre une poche d’air à la place du cerveau dans la tête de son patient

Les auteurs écrivent dans leur article, « il est possible que le comportement sédentaire soit un prédicteur très significatif de la structure cérébrale, en particulier l’épaisseur du lobe médial temporal, et que l’activité physique, même à des niveaux plus élevés, ne suffit pas à compenser l’effet destructeur de ” trop s’asseoir ” pendant une longue période ».

 

 

Ce que l’étude révèle

Cette étude révèle deux points importantes à retenir :

  • Le comportement sédentaire est connu pour être le signe du risque d’Alzheimer. En effet l’équipe souligne que des études antérieures ont calculé qu’environ 13% des cas d’Alzheimer peuvent être dus à l’inactivité, et qu’une réduction de 25% du comportement sédentaire réduirait la prévalence d’Alzheimer d’environ un million de cas dans le monde.

 

  • Cette étude révèle aussi que plus on passe du temps assis ( soit à travailler ou soit à jouer au jeux ) et pire notre performance cognitive sera. Oui, le problème des yeux ne vient pas seulement de l’exposition à l’écran. Le « trop s’asseoir » en est aussi la cause.

Comment développer son cerveau en s’amusant.

On a constaté que la réduction du sédentarisme peut être une solution plus efficace que l’emploi de l’exercice physique seul. En d’autres termes si l’effort physique est idéal pour la santé physique, la mobilité serait idéale pour la santé mentale. La question est, pourquoi le simple geste de s’asseoir pendant longtemps affecte tant la santé du cerveau ?

 

Pour tout résumé, on est au courant que l’exercice physique permet d’améliorer la naissance de nouveaux neurones, la plasticité du cerveau et la réduction de son inflammation. Malheureusement lorsqu’un individu s’asseye pendant longtemps, il reçoit des dégâts mentaux irréversible que même un exercice physique intense ne peut compenser. Les études antérieurs sur les dangers de « trop s’asseoir » ont montrer que ce comportement est lié à une série de maladies physiques , allant des maladies cardiaques aux cancers en passant par la mort prématurée.

Une lampe UV spéciale pour lutter contre la grippe

Il est recommandé de se lever une fois par heure lorsqu’on est au bureau, devant son ordi ou la télévision. On termine l’article sur le slogan de L’American Heart Association « Asseyez-vous moins, bougez plus »

 

Voir aussi: