Les deux virus biologique récemment découverts ont un mode de fonctionnement unique qui les distingue des autres virus. Ils sont capable de synthétiser de nombreux type de protéines y compris une large gamme de  protéine appartenant aux êtres vivants : les acides aminées. Cette découverte soulève une question qu’on pensais résolue. Les virus sont ils des êtres vivant ?

Découvrez aussi:

 

Les virus sont découverts en deux endroits différents. L’un dans un sédiment au fond de l’océan relativement proche du Brésil et l’autre dans le lac Soda, deux environnements extrêmes pour ce type d’organisme. L’équipe qui les a découvert les ont nommé les tupanvirus. Tupan ou Tupa est le nom qui désigne le dieu de la foudre dans la mythologie du peuple de Guarani en Amérique du Sud.

Les tupanvirus

 

Tupan virus au microscope optique

Les tupanvirus mesurent au moins 2.3 micromètres , ce qui représentent environ 23 fois la taille d’une particule de type VIH. Les virus géants sont capable d’infecter de nombreux type d’organismes y compris les protistes et les amibes. Pour les êtres humains, le tupanvirus ne représenteraient pas une menace selon les chercheurs.

Pour rappel , d’après wikipedia :

  • Un protiste est un microorganisme eucaryote. C’est donc un eucaryote autres qu’un animal (métazoaire),  champignon (eumycète) ou plante. Ce groupe est très hétérogène, tant du point de vue anatomique que physiologique1. Il réunit des organismes à organisation cellulaire dite simple, unicellulaires le plus souvent, multicellulaires parfois mais sans tissus spécialisés. Certains sont autotrophes comme les protophytes, d’autres sont hétérotrophes comme les protozoaires. Le terme protiste fut créé par Ernst Haeckel.

 

  • Une amibe est un microorganisme appartenant à divers groupes de cellules complexes eucaryotes. Dans l’usage du terme, amibe désigne en fait des organismes membres de nombreux groupes de protistes amiboïdes de différents taxons eucaryotes : Amoebozoa, Rhizaria, Heterokonta, Excavata et Opisthokonta : il ne s’agit donc pas d’un groupe monophylétique mais polyphylétique. L’ancêtre commun à toutes les amibes est peut-être également l’ancêtre commun de tous les eucaryotes.

 

Un virus vivant ( ou pas )

Oui, si vous ne le savez pas, les virus en général ne seraient pas des êtres vivant. La complexité génétique des tupanvirus remet sérieusement en question cette catégorisation chez les scientifiques. « Chaque tupanvirus, par exemple, possède un important manuel d’instructions génétiques avec environ 1,5 million de paires de bases d’ADN, soit plus que ce que possèdent certaines bactéries », explique le co-auteur Bernard La Scola, virologue à l’université Aix-Marseille en France.

 

Mais d’autres scientifiques disent que les virus géants ne sont pas si différents de leurs plus petits parents. Les recherches de Frederik Schulz, du Joint Genome Institute du ministère de l’Énergie à Walnut Creek, en Californie, suggèrent que ces mastodontes microscopiques sont des virus réguliers qui ont acquis des gènes supplémentaires de leurs hôtes et ne devraient pas être classés comme être vivant.

 

Les tupanvirus ne règlent pas la controverse, mais ils remettent en question nos idées préconçues sur ce qu’est la vie, dit La Scola, l’équipe de recherche ayant fait la découverte.

Source: https://www.nature.com/articles/s41467-018-03168-1

 

Voir aussi: