Virus ébola: règles de préventions

Virus ébola: règles de préventions

Cette maladie qui a déjà causé un nombre important de décès se transmet essentiellement d’une personne malade à une personne saine et aussi par des objets souillés appartenant à des personnes malades ou décédés. Aussi, la consommation de viande d’animaux de brousse infectés peut être également une source de contamination.

Origine du virus ébola

Il tire son nom d’une rivière du Congo qui coule à proximité du village où on l’identifia pour la première fois, en 1976. Depuis, le virus sème épisodiquement la terreur dans certains pays d’Afrique centrale et depuis peu de l’Ouest. De la famille des Filoviridae (virus de structure filamentaire), il constitue l’un des agents infectieux les plus redoutables que l’on connaisse, même si le nombre relativement bas de ses victimes (comparé par exemple à celui des victimes du sida) empêche de le considérer comme un fléau majeur de santé publique, et donc de lui consacrer des moyens suffisants. 
 
 
“Avant qu’on le connaisse, le virus sévissait sans doute depuis la nuit des temps”, dit Delphine Pannetier, de l’Institut national de la Santé et de la Recherche médicale (Inserm). En 1976, lors de la première épidémie documentée qui avait permis son identification, ce satané filovirus manifesta d’emblée sa capacité de nuisance. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), il devait contaminer 318 personnes et en tuer 280. Une effarante proportion : pas loin de 90% de mortalité, ce qui est très supérieur aux ravages statistiques des pestes noires médiévales.
 

Mode de transmission du virus Ebola

Le virus Ebola se transmet par :
  • Contact étroit avec le sang,
  • Les sécretions des organes ou les liquides biologiques d’animaux infectés  (sueurs, larmes, morve…)  ou de personnes infectées,
  • Les rites funéraires au cours desquels les parents et amis du défunt sont en contact direct avec la dépouille.
 

Comment se manifeste la maladie?

  • Dans les 3 jours:
    • Fièvre élevée et prolongée qui ne répond ni au traitement de la malaria ni aux antibiotiques dans les trois jours;
    • Douleurs articulaires et courbatures
    • maux de tête, faiblesse intense , des nausées et des vomissements
    • le hoquet et fréquemment des douleurs abdominales et de la diarrhée
  • Après 5 à 7 jours:
    • La fièvre va se compliquer par des saignements spontanés et généralisés.
  • Au bout de 10 à 14 jours, le malade meurt de détresse généralisée des fonctions vitales par défaillance cardiaque et insuffisance rénale.
Virus ébola: règles de préventions
 

Liste des 15 règles de préventions de la maladie

  • Ne pas se serrer les mains
  • ne pas toucher tout animal trouvé mort en forêt
  • Ne pas manipuler sa viande
  • Ne pas toucher sans protection les vomissures, le sang , la selle d’un malade souffrant ou ayant succombé d’Ebola
  • Ne pas dormir avec le malade de la fièvre d’Ebola
  • Ne pas rester sans protection près d’un malade d’Ebola
  • Ne pas toucher ou manipuler les vêtements et autres objets souillés
  • Eviter la pratique de toute scarification coutumière, tatouage pendant l’épidémie
  • Ne pas toucher et / ou laver les cadavres
  • Se faire injecter dans des conditions de protection édictées par les normes dans ce genre de circonstances
  • Ne pas voyager dans un pays foyer de l’épidémie
  • Ne pas quitter un pays foyer de l’épidémie vers un autre pays pour éviter la propagation du virus
  • Eviter les regroupements de masses
  • Signaler les suspects aux autorités sanitaires ( tapez le 111 si vous êtes au Togo ).